Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 octobre 2008

mémoire d'images

Comme une andouille, j'ai oublié mon appareil photo dans le panier d'un vélocypèdelibapostrophe. Et évidemment, personne ne l'a ramené au commissariat. Il y avait toutes les photos de mes dernières vacances dedans, et ce sont elles que je regrette le plus.
Au moins je n'aurai pas la déception de voir les photos ratées.

Je vais donc plutôt que de vous montrer les photos de mes vacances, vous les décrire telles que le moment de leur exécution m'est resté en mémoire.

Répétition d'un spectacle en plein air qui devrait avoir lieu le soir et le lendemain. Les musiciens se calent, des percussions africaines, un violoncelle. Des danseurs allongés sur le sol sans ordre apparent. Les corps, à un moment donné qui n'a rien à voir avec la musique, se tendent, se soulèvent légèrement, tous ensemble, et retombent. Ils restent de nouveau immobiles avant de bouger un peu plus. Petit à petit, ces mouvements saccadés s'accordent à la musique qui les réveille. Debout, chacun adopte un mouvement différent, mais à plusieurs reprises, tous ensemble ils font le même déplacement en faisant glisser leur pieds comme un twist léger et ironique.

Lyon, belvédère dominant la montée de la Grande Côte (Croix Rousse), Biennale de danse deux mille huit.
Compagnie Théâtre du Mouvement, Claude Decaillot & Annie Legros.

Commentaires

Ah zut, elle est un peu à contre-jour

Écrit par : Chickenbaby | samedi, 04 octobre 2008

Mais enfin qu'est ce que vous racontez Chickenbaby, elle est parfaitement mise en lumière cette photo !!!

Écrit par : Chickenbaby | samedi, 04 octobre 2008

Zut, j'ai le syndrome Alain Delon (un de plus)

Écrit par : Chickenbaby | samedi, 04 octobre 2008

C'est pas Jean-Jacques Morille, le cousin de Patrice, le mec à gauche ?

Écrit par : L'Arno | samedi, 04 octobre 2008

C'est bizarre, on dirait que tu décris le corps à corps langoureux de 2 amants faisant l'amour. Remarque, s'il s'agit de danses latines, ça ne m'étonne pas : il n'y a rien de plus érotique, de plus sensuel.

Au fait, et ton nouvel appart ? Tu y as enfin emménagé ? Raconte !

Écrit par : Dark Angel | samedi, 04 octobre 2008

Tu as sans doute perdu mais après avoir lu ces quelques lignes, j'ai cliqué et en voyant ces deux danseurs je me suis transporté aussi.

@Dark: alors tu te soulèves et tu retombes, pff quelle misère...

Écrit par : Mambrino | samedi, 04 octobre 2008

Une raison de plus de détester ces saloperies de merde de Vélib

Écrit par : EC | dimanche, 05 octobre 2008

et c'est dangereux, les Vélib', un ami à moi a eu un accident et voilà trois mois de fauteuil roulant...

Écrit par : El toto | dimanche, 05 octobre 2008

Ce qui n'a rien à voir avec ce billet, bien sûr, ais il fallait que je le dise ! Mais c'est aussi pour cacher ma jalousie, car quelle idée que d'aller à la Biennale alors qu'il se passe tant de chose en Normandie ! ha !

Écrit par : El toto | dimanche, 05 octobre 2008

HuEH, j dis, ben oui, et Xk4z aussi !

Écrit par : El toto | dimanche, 05 octobre 2008

Comme une andouille
T'as les cheveux nouilles
Comme une andouille
Tu portes un blousouille
Un pantalouille
Un gros ceinturouille

Écrit par : Sylvie Vartan loin d'ici | dimanche, 05 octobre 2008

Attends, dans le belvédère là-haut? mais vous avez dû vous geler les cou... !!!

Écrit par : El toto | dimanche, 05 octobre 2008

Il y faisait super beau !
Dark Angel : ça s'appellerait de la projection, ce que tu as dit, que ça ne m'étonnerait pas.

Écrit par : spicynico | dimanche, 05 octobre 2008

EC : ah on est bien d'accord !

Écrit par : Chickenbaby | dimanche, 05 octobre 2008

Il projette autre chose sa semence, Dark Angel ?

Écrit par : L'Arno | lundi, 06 octobre 2008

Oui oui je sais, je suis très chic.

Écrit par : L'Arno | lundi, 06 octobre 2008

:-D

Écrit par : Fincasor :-) | lundi, 06 octobre 2008

Oui je sais, c'est peu, mais que voulez-vous, il est encore un peu tôt dans la semaine…

Écrit par : Fincasor c'est lundi, oh, oh | lundi, 06 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.