Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 08 juin 2008

J'habite seul avec maman

On connaît la rue Sarasate, évidemment, son très vieil appartement avec une tortue, deux canaris et une chatte pour toute compagnie.

Allez, avec un nom pareil, il ne pouvait qu'être musicien. Il y a une erreur de piste sur la première version de cette note, veuillez m'en excuser !


Pablo de Sarasate, Zigeunerweisen, Gerhard Taschner & Walter Gieseking

Et avec ça, je dis merci au photographe qui m'a fait la joie de me confier des clichés qui ne sont pas seulement beaux, mais qui me touchent. Un talent dans l'oeil qui ne fuit pas la rouille, la pluie, l'ombre, la peur, la morbidezza.

Bientôt je dirai merci à tous ceux qui ont été là, par la pensée réconfortante, par la présence chaleureuse, par l'aide amicale.

O&F 500.jpg
idée, transfert & crédit photo : EC

Commentaires

Désolé de ne pas être resté + longtemps hier mais j'ai tendance à fuir les endroits bondés où je m'étouffe. Non pas que je sois agoraphobe mais j'ai besoin d'espace pour déployer mes ailes :-)
Et merci à l'Arno pour ses beaux clichés qui m'ont rappelé un peu mes racines méditerranéennes.

P.S : ce morceau de musique classique n'est pas sans me rappeler un sketch des Inconnus. Le truc avec Mylénie de Gouinalou (lol)

Écrit par : Dark Angel | dimanche, 08 juin 2008

Mais la rue Saraste c'est dans le XVe, pas du tout à Bastille? ah bon, maintenant, me dit-on dans l'oreillette, c'est Zazanapolifromsarasatestreet, elle a du déménager suite aux plaintes des voisins incommodés par le bruit d'une foule en délire samedi soir et l'odeur des crêpes aux rillettes...

Écrit par : El toto | dimanche, 08 juin 2008

Je suis impardonnable ; je suis un être profondément méprisable et je comprendrais, Arno et Nico, que vous me snobiez jusqu'à la fin de vos jours...

J'étais à la maison de la chimie - dans cet atroce quartier du septième arrondissement ! - et j'ai refait l'Europe, avec mon chef adoré, François B.

Sinon, je vous jure (Marie-Thérèse, ne jurez pas !!!) que je serais venu.

En tout cas, je vous promets (et dans "promets", il y a...) de passer si je peux.

Bises à vous tous.

Écrit par : Churchill, honteux et confus | dimanche, 08 juin 2008

On excusera la coquille de Spicy sur le nom du compositeur, coquille due certainement à son amour immodéré pour une certaine Flûte (qui n'est pas celle que vous croyez, bande de ..). Je ne connaissais des Zigeunerweisen que la version Perlman/Prévin mais pas cette transcription violon/piano Taschner/Gieseking.

Grazie mille per il questo regalo, et bien sûr pour hier; c'était la première fois que je rencontrais des bloggueurs en réunion,fort sympathique tout ça. Mais horreur, je lis tout à l'heure que le mateur de nouilles était là, lui auprès duquel je n'ai jamais osé déposer une ligne de commentaire au pied de ses lignes sacrées . Ce grand maître de l'Art nouveau aurait pu à ma requête et sous mes yeux violemment flagellé l'Arno pour n'avoir jamais fait oeuvre de pèlerinage en la ville sainte de Nancy. Mais en guise de pénitence l'Arno nous a gratifié de belles oeuvres pouilleuses.

Et remercions également Chickenbaby pour ses oeuvres bien terrestres quoique divines.
Grazie a tutti

Écrit par : Bambino | dimanche, 08 juin 2008

Aaaaahhhh je comprends mieux qui est à l'origine d'un certain mail reçu... et qui me parlait de François B.

Écrit par : L'Arno | dimanche, 08 juin 2008

PS. Le mateur de nouilles est arrivé après le départ de Bambino.

Écrit par : L'Arno | dimanche, 08 juin 2008

@ Dark Angel > Merci beaucoup pour le mot gentil
@ Dark Angel > Non un morceau pareil NE peut PAS rappeler un sketch des inconnus.

Écrit par : L'Arno | dimanche, 08 juin 2008

Merci (de Paris pour encore quelques heures) pour l'invite et tout ce bon temps. Les clichés étaient superbes et je ne vais pas m'étendre ici sur la compagnie splendide que j'ai eu -enfin- la joie de rencontrer.
Arno et Nico, bravissimo!

Écrit par : Fab | dimanche, 08 juin 2008

Bon ben pour nous c'est loupé, et nous nous verrons les photos vers la fin du mois.

Écrit par : mich" | lundi, 09 juin 2008

entre un delicieux alasia et une coupette au china un verre d eau pour etre pushy pushy.Ton aglio in olio est delicieux.Merci a spicynico et a l arno.she s a bathroom singer...

Écrit par : oupscat | lundi, 09 juin 2008

Merci pour ces gentils messages. Bambino, en écrivant je devais penser à Jukka Pekka.

Écrit par : spicynico | mardi, 10 juin 2008

Non mais personne n'a entendu qu'il y avait une erreur sur la musique ? Mais c'est quoi cette bande d'ignares qui me lit ???

Écrit par : spicynico | mardi, 10 juin 2008

Putain les mecs nous sommes grillés...

Écrit par : L'Arno | mardi, 10 juin 2008

Ben si, j'ai bien écrit que je connaissais les Zigeunerweise pour Violon ET ORCHESTRE mais pas ça, qui est fort agréable au demeurant.

Nan mais, spicy, faut lire les comms de tes fidèles floués...

Écrit par : Bambino | mardi, 10 juin 2008

On ne lit pas ses notes, il ne lit pas nos commentaires... C'est de bonne guerre.

Écrit par : L'Arno | mardi, 10 juin 2008

Bambino, tu es encore moins pardonnable ! Tu as parlé d'une transcription... sans noter qu'il s'agissait de la sonate de Franck, et qu'elle n'avait donc pas été transcrite puisque jouée dans sa version originale.

Écrit par : spicynico | mardi, 10 juin 2008

Je persiste et je signe, les Zigeunerwiesen ont bien été écrits pour violon et orchestre, et j'ajouterais ce que j'avais ouï d'avait franckement rien de tzigane, vraiment rien du ttttooooooouuuuuuutttttttttt!

Mais je suis bonne foi et veux bien rendre à César ce qui est à César.

Morituri (nouvelle spécialité de Nico, à conserver au frais)te salutant...

Écrit par : Bambino | mardi, 10 juin 2008

merci pour l'invitation. J'étais encore en vacances (de blog) mais je viendrai!!

Écrit par : Higgins (en vacances de blog) | mardi, 10 juin 2008

Les commentaires sont fermés.