Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 juin 2008

neuf neuf neuf neuf

C'est le nombre exact de mes commentaires avant de poster cette note.

Je me dis que ça en valait la peine, de faire juste une note avec rien que ça.

Bon, je pourrais aussi vous raconter ma journée d'hier, vous dire que j'ai fait une compote rhubarbe/fraises/pommes trop délicieuse, que je suis allé faire un tour à Pigalle en nocturne histoire de m'encanailler, mais ça n'a pas marché, et que j'ai fini comme d'habitude sur l'Île-Saint-Louis. Je voulais prendre en photo les vagues de la Seine illuminées par les voies sur berge et se reflétant sur les pierres de taille des immeubles.

Mais il y a des moments de magie qui sont uniques. Les murs sont restés immobiles. Le destin fumigène des vagues ne s'y voyait pas hier soir.

Commentaires

C'est pour moi le 10000ème ?

Écrit par : L'Arno | mardi, 03 juin 2008

Voilà !

Écrit par : spicynico | mardi, 03 juin 2008

Yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeessssssssssssssssss !

Écrit par : L'Arno | mardi, 03 juin 2008

Ben put*in il m'en faut peu pour être content.

Écrit par : L'Arno | mardi, 03 juin 2008

Mon sac à vomi n'est jamais loin.

Écrit par : Ditom | mardi, 03 juin 2008

9a peut pas être tous les soirs la fête du slip non plus... enfin la fête aux vagues monumentales et fumigènes quoi.

Par contre aujourd'hui c'est la fête des Kevin.

Écrit par : Chickenbaby | mardi, 03 juin 2008

T'as replongé, toi!
aa

Écrit par : MarcelD | mardi, 03 juin 2008

Pigalle... Nocturne...
Au secours, SpicyNico est hétéro !

Écrit par : Steppen | mardi, 03 juin 2008

Tu bégayes ?

Écrit par : Nif Nif | mardi, 03 juin 2008

Non c'est l'émotion

Écrit par : Naf Naf | mardi, 03 juin 2008

BOOOOOOONNE FÊTE KEVIN !

Écrit par : Tati Denise… | mardi, 03 juin 2008

Merci Tatie ! J'arrive au moins à racoler les vieilles tantes :o)
ça me rappelle les sites de rencontre...

Écrit par : Chickenbaby | mardi, 03 juin 2008

Ah mince j'ai oublié de commenter !

Écrit par : Nouf Nouf | mardi, 03 juin 2008

Ca ne me dit pas ce que j'ai gagné.

Écrit par : L'Arno | mardi, 03 juin 2008

heu… Spicy, le coup du "destin fumigène des vagues ki s'voyait pas", c'est un euphémisme poétique pour "je suis revenu des quais sans traces de sperme sur mon Jean neuf" ?

Écrit par : teuf teuf teuf… | mardi, 03 juin 2008

la poésie se perd en province...

Écrit par : spicynico | mardi, 03 juin 2008

La province... Quel mot charmant! Je ne l'avais jamais entendu auparavant.

Écrit par : ditom | mardi, 03 juin 2008

Ca ne me dit TOUJOURS pas ce que j'ai gagné.

Écrit par : L'Arno | mardi, 03 juin 2008

Mais euuuuuuh.

Écrit par : spicynico | mardi, 03 juin 2008

On me parle ?

Écrit par : La vache | mardi, 03 juin 2008

tu sais ce qu'elle te dis La Province ?

Non mais.

On a sa fierté.

Pride to be plouc.

Écrit par : cul terreux… | mardi, 03 juin 2008

Moi qui rêvait d'être le 10 022ème à laisser un commentaire... mon voeux -fumigènement néant- s'en voit exaucé.
Je retourne vaquer aux affaires courantes céant.

(et à Samedi!)

Écrit par : Fab | mardi, 03 juin 2008

Pssst Nico y a Fabrice Michel qui confirme qu'il vient.

Écrit par : L'Arno | mardi, 03 juin 2008

Bon ça devient une loterie ici? on ne gagne RIEN, vous le savez tous, c'est comme Farm&cie. Que du vent. Enfin moi, je m'en fous, je suis la plus belle. Et si vous n'êtes pas sages, je vous le prouverai samedi !

Écrit par : El toto | mardi, 03 juin 2008

Et dire que j'ai rêvé d'une déferlante submergeant la doulce écorce de chair du délicieux nico sur les doux flancs de l'hôtel Lambert au son des trompes des divinités du Styx!
J'arrête, je vais pleurer...

Écrit par : Bambino | mardi, 03 juin 2008

Même si le destin des vagues n'est jamais le même, certains moments sont éternels.

Écrit par : - | mercredi, 04 juin 2008

Avec moi les petits gars
Une vague bleue qui vient m'emporter
c'est comme un nico qu'on aurait en...

Écrit par : Michèle | mercredi, 04 juin 2008

Mais keskecé qu'ce bordel?
C'est la locataire de beauveau qui s'est réveillée?
Appelez moi les flics
pis nan plutôt les pompiers

Écrit par : Bambino | mercredi, 04 juin 2008

Je regarde cette vague qui n'atteindra jamais la dune
Tu vois, comme elle je reviens en arrière
Comme elle je me couche sur le sable
Et je me souviens, je me souviens des marées hautes
Du soleil et du bonheur qui passaient sur la mer
Il y a une éternité, un siècle, il y a un an

Écrit par : Marie-Laure (enceinte) | mercredi, 04 juin 2008

Ca ne me dit TOUJOURS pas ce que j'ai gagné.

Écrit par : L'Arno | mercredi, 04 juin 2008

c'est un teigneux finalement l'Arno®… avec son air de pas y toucher…

un rebelle.

limite racaille.

Écrit par : roue de la fortune… | mercredi, 04 juin 2008

Les commentaires sont fermés.