Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 avril 2008

Dans Paris à vélo on dépasse les autos

Finalement, le Vélocypèdelibapostrophe n'a rien apporté.

Quand tu te viandes boulevard Richard Lenoir sous l'effet conjugué d'un sol mouillé, d'une roue arrière qui se bloque, de piétons qui traversent quand ce n'est pas à eux et d'un cycliste qui grille un feu rouge, il est toujours aussi impossible de garder une quelconque dignité durant la chute. Tu essaies, certes, mais à la fin tu es par terre.

Et maintenant, afin de plaire à une certaine catégorie de mon lectorat, un peu de musique en rapport avec la note du jour et son titre. Franchement, ça dure une minute quarante-six, les paroles sont juste énormes, l'orchestration est un travail d'orfèvre, on aurait tort de se priver de l'écouter.

free music

Commentaires

Tes spicygenoux n'ont pas saigné j'espère !!!

Écrit par : Chickenbaby | vendredi, 25 avril 2008

Bah non, je n'ai rien eu de trop visible.

Écrit par : spicynico | vendredi, 25 avril 2008

tant que tu ne roules pas sous une voiture ou un camion ça ne restera que du ridicule qui par chance ne tue plus!

Écrit par : The 6L20 | vendredi, 25 avril 2008

Moi j'ai eu un énnooOooorme hématome au genou gauche, mais tout le monde s'en fout!

Écrit par : MarcelD | vendredi, 25 avril 2008

En écoutant le bruit que tu proposes dans ton billet, j'ai soudainement reconnu des accords de la danse des canards. Etonnant non?

Écrit par : MarcelD | vendredi, 25 avril 2008

Spicy : Quand les GRANDES idées parisiennes gagnent la province… Nous, dans une semaine, c'est l'inauguration OFFCIELLE du Bicloo® (on ne rit pas).
Le Bicloo©, un vélo qui ne vaut pas un… rond ?

CKBB : Spicy ne peut pas saigner aux genoux : il a de la corne à cet endroit.

MarcelD : au "bruit" (on ne pas pas dignement appeler ça musique…), mes bras se sont automatiquement repliés et secoués de haut en bas. J'ai failli faire coin-coin.

Écrit par : vieille pédale… | vendredi, 25 avril 2008

Oh mon courageux Spicynico, avez-vous besoin d'un soigneur ? De quelqu'un qui referait vos pansements, qui masserait vos membres endoloris ?

faites-moi signe, monsieur Spicynico !

Écrit par : Churchill | vendredi, 25 avril 2008

Oh de la musique de merd*, non pardons de la très haute musique française. Je n'aurai qu'un mot : "Merci".

Et sinon ? ben désolé si tu t'es fait bobo (allo maman ?)

Écrit par : De Sanquis | vendredi, 25 avril 2008

Les commentaires sont fermés.