Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 avril 2008

Fratello

L'espérance comme torture ultime, et la liberté par la mort par injection. Voilà, en quelques mots, comment l'on pourrait résumer l'oeuvre coup de poing, d'une violence insoutenable, d'autant plus qu'elle est ramassée dans la durée, Le Prisonnier de Luigi Dallapiccola, présentée hier soir au Palais Garnier.

Sortant de cette prison sans issue, je me trouvais confronté au souvenir de ma journée. Chez le notaire, liquidation léthale d'un amour de huit ans, aujourd'hui éteint, réduit à deux colonnes de chiffres que l'on divise par deux.

Quand je serai grand, il y a deux métiers que je voudrai faire ; c'est notaire (un pour cent) ou état (un virgule quinze pour cent).

Commentaires

C'est clerc !

Écrit par : Chickenbaby | mardi, 22 avril 2008

Était-ce un notaire d'opéra ?

Spicy… bienvenue dans le club des lundi pourris…
Je suis officiellement pour la semaine des 6 jours… on passe directement du dimanche au mardi…

Écrit par : je n'arrive pas à la cheville de L'Arno® | mardi, 22 avril 2008

Non! je proteste! Je suis contre la semaine de 6 jours. Le lundi je ne travaille pas! Je garde ma semaine de 4 jours! NanMèHo!

Écrit par : MarcelD | mardi, 22 avril 2008

Moi, quand je serai grand, je voudrais consoler Spicynico...

Écrit par : Churchill | mardi, 22 avril 2008

Marceeeeeel : Fonctionnaire !

Spicy : auras-tu finement remarqué que tes notes graves inspirent moins de commentaires que les uns peu plus Pushy Pushy ? Ton lectorat aurait-il peur d'affronter la VRAIE vie ?

Réveilles-toi Dorothy, réveilles-toi !

Écrit par : le magicien ose… | mardi, 22 avril 2008

Moi quand je serai grand, je voulais faire pompier. Ou facteur. Tant je ferais mieux de me taire.

Écrit par : Cre | mercredi, 23 avril 2008

Moi quand je serai grand, je voudrais faire Laure Manaudou (nue sous la douche avec Spicynico). Elle se tape de purs mecs quand même. Je suis jaloux.

Écrit par : Cre | mercredi, 23 avril 2008

Moi quand je serai grand, je voudrais être a-mou-reux. Et me faire baiser correctement au moins une fois par semaine.

Écrit par : Cre | mercredi, 23 avril 2008

Moi quand je serai grand, je serai riche et j'aurai une grande maison à la campagne, avec plein de zanimaux. Et les chats y dormiraient dehors et y chieraient dehors et ils mangeraient des souris, parce que la litière et la bouffe du chat ça pue.

Écrit par : Cre | mercredi, 23 avril 2008

Moi quand je serai grand, je comprendrai enfin cette histoire de concordance du futur et du conditionne. En attendant, je continue à faire des fautes.

Écrit par : Cre | mercredi, 23 avril 2008

Moi quand je serai grand, je serai Patti Smith. comme ça, j'exposerai mes photos de famille à la fondation Cartier, ça tombe bien j'en ai plein.

Écrit par : Cre | mercredi, 23 avril 2008

Tiens, j'ai faim.

Écrit par : Cre | mercredi, 23 avril 2008

Les commentaires sont fermés.