Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 avril 2008

Je dormirai au plafond

Acte cinq, scène deux

Un petit appartement, charmant au demeurant, de dix-huit mètres carrés.

Votre serviteur, monologue avec lui-même*

Voilà. Je suis parti. Un mois de transition, un mois à regarder les toits de l'est parisien, à loucher sur le génie de la Bastille illuminé, à voir le phare de la tour Eiffel effleurer le toit de l'opéra. Un mois à ne pas cerner le plafond tellement il est haut et tellement je suis myope.
Un mois passé là. Terrifiant parfois. Prophylactique aussi sur ce canapé violet. Silence et aveugle. Terre vide solitude. Ce que j'ai vécu. Ce que j'ai compris. Ce que je ne veux plus vivre. Ce que j'ai été. Ce que je ne veux plus être. Ce que je suis e(s)t ce que je serai.
Le mois est fini.

Maintenant... je suis seul, dans cet appartement. Pour quelques mois, je ne sais pas combien au juste. Le temps de tout régler et de trouver la ruine que je vais aménager comme je voudrai, peinture, carrelage, rideaux.

J'ai ma musique, j'ai même de quoi la diffuser. J'ai mes livres. Demain Ditom vient manger, il sera le premier à me voir dans mon nouveau chez moi, dans mon premier chez moi. Chez moi.

Peu importe où je dormirai. Je dormirai au plafond pour avoir de la place.

* Dialogue, quoi.

Commentaires

Parfois, on croit que la liberté, c'est dire : "je"... sauf quand dire "je", c'est d'abord ne pas - ne plus - dire "nous"...

Je ne te souhaite pas plein de courage, je sais que tu en as. Je veux simplement te dire qu'à deux cent vingt-huit kilomètres de distance, je t'embrasse avec affection.

Écrit par : Churchill | mercredi, 09 avril 2008

Pfff, moi qui voulait écrire une connerie, quel casseur d'ambiance ce Churchill...

Écrit par : Cre | mercredi, 09 avril 2008

Fais gaffe, il peut y avoir des fissures au plafond (et des araignées aussi)

Écrit par : EC | mercredi, 09 avril 2008

La solitude est une difficulté majeure, aux premiers abords. Puis elle devient un état, un jeu, presque une envie. La frénésie l'emporte et l'on se met à penser que l'on ne pourrait plus faire sans à présent.

Bon appétit à Ditom.

Moi je n'ai pas eu la chance de manger face au génie ou face à l'est parisien. Dommage.

Écrit par : little italy | mercredi, 09 avril 2008

Est ce que ton mobilier est Pushy Pushy?

Tu rééditeras ta Pharm&Cie??

On peut t'envoyer des meubles cadeaux?

Écrit par : Steppen | mercredi, 09 avril 2008

Laissez-moi le temps de m'organiseeeeeeeer !!!

Écrit par : spicynico | mercredi, 09 avril 2008

attention tu vas tomber (du plafond)
en plus c'est pas hyper confortable...
tu veux pas plutôt partager mon clic clac ?

Écrit par : jim | mercredi, 09 avril 2008

Les affaires reprennent.

Écrit par : spicynico | mercredi, 09 avril 2008

-> Steppen : Un autre Pharm&Cie ?
Non merci bien, si c'est pour n'avoir jamais et je dis bien jamais de résulat, ma cache-woilou!

Écrit par : MarcelD | mercredi, 09 avril 2008

Quoique depuis j'ai renouvelé mon stock de produits !
Bon aménagement, bon redémarrage...Beau et drôle comme tu es, tu verras, tu auras le monde à tes pieds !

Écrit par : Valérie de Haute Savoie | jeudi, 10 avril 2008

Mouououf… ça me touches vachement ce que tu écris là. (PARCE QUE TU SAIS ÉCRIRE EN PLUS ?)…

Bon, là, c'était la séquence émotion. Passons à la séquence "Großeu Poïladeu" :

À TOUS : Vous avez tous vu "Bienvenue chez les Ch'tis" (si, si, avouez…). Alors, organisons un "Bienvenue chez l'Spicy": Pour son nouveau chez lui, offrons-lui (ou plutôt débarrassons-nous) d'un meuble ou objet déco qui nous est très cher (c.a.d, à 2 doigts de la poubelle) ! Allez, tous à vos caves, on va re-designer les 18m2 de Spicy !

Écrit par : Den'tchi | jeudi, 10 avril 2008

Voilà, elle est terminée la poilade ?

Écrit par : spicynico | jeudi, 10 avril 2008

Moi j'ai pas vu Bienvenu chez les ch'tis

Écrit par : Cre | jeudi, 10 avril 2008

Etes vous bien sur, Monsieur, de vos mesures ? Il me semble que c'est plutôt 16 mètres carré que vous louez. Mais si vous utilisez le plafond ça fait 32, indubitablement. Peut-être faudrait-il songer à doubler le prix...

Écrit par : Quand je serai grande je serais propriétaire d'un 200 m2 | jeudi, 10 avril 2008

Seize ? omg... Je vais peut être annuler le bail.

Écrit par : spicynico | jeudi, 10 avril 2008

Mosieu Cre : garde tes 9 euros… La chose aux presque 20 millions de spectacteurs est tout juste digne d'un téléfilm de France 3 Nord-Pas de Calais de samedi soir…

Spicy : Ben, elle te plaît pas mon idée ? Merde, je t'avais déjà mis de côté un suuuuuuperbe vase oblongue offert par ma Moman pour mes 30 ans. Ça fait 10 ans qu'il est dans le garage à prendre la poussiére…

Écrit par : Cht'con de service… | jeudi, 10 avril 2008

euhhhhh là j'ai du louper des épisodes on peut me faire un résumé ?
tu as déménagé ????,

Écrit par : fiuuu | jeudi, 10 avril 2008

Je transhume.

Écrit par : spicynico | jeudi, 10 avril 2008

Salut p'tit mec !

Je me disais... Le pauvre, il change de vie, il déménage d'un appart à l'autre, il bosse en même temps, il doit être ovaire booké et qu'est ce que je vois, alors que.



Oui, j'ai trouvé ma phrase un peu longuette alors j'y ai mis un point pour t'éviter de t'éssoufler lamentablement. (Chez moi, dans l'ouest, on dit : Bacorer, ou encore Keuner mais c'est pushy pushy ça.



Je disais donc, alors que je me balladais comme d'habitude, (un petit pushy tour, un suppo -hummmm youpppi, un suppo ! et au lit). Que vois-je donc, du nouveau sur le blog ! Tu as eu le temps ? Tu es un surhomme, un superman (lire sioupermaine), voir une Wonderwoman (au choix copain !).

Bravo pour les photos de "Ben euh c'est moi". T'es canon, notamment sur celle de Nice, profitant du soleil... Enfin ça n'engage que moi !

Tiens, je viens de me relire, c'est pas si mal non ?

Bon, puisque t'es mignon, je fais un copier pour le coller sur ton ouaiblog !

Bonne nuit fais gaffe de ne pas te cogner en allant te coucher au plafond.



Euh, pour finir, tu pourras me dire si je suis loin encore du pushy style ?

Écrit par : Franck | jeudi, 10 avril 2008

Un bisou ...forcément, pushyment !

Écrit par : tto | jeudi, 10 avril 2008

Les commentaires sont fermés.